Les gilets de sauvetage

juin 1, 20200
6D23B768-353B-4C09-BB74-36C93C93941C-1280x720.png

Avec l’arrivée du beau temps, on me pose souvent des questions à propos des gilets de sauvetage pour pratiquer des activités nautiques. Voici quelques infos pour éclairer votre magasinage.

La différence entre gilet de sauvetage et VFI

En magasin, on retrouve deux types d’équipements : le gilet de sauvetage et le vêtement de flottaison individuel, qu’on nomme aussi VFI. Quelle est la différence entre les deux? 

  • Lorsque vous tombez à l’eau, le gilet de sauvetage va vous retourner sur le dos et sortir votre tête de l’eau, donc il va littéralement vous sauver la vie en vous permettant de respirer.
  • Le VFI vous fait flotter dans la position dans laquelle vous vous retrouvez dans l’eau, sans nécessairement sortir votre tête hors de l’eau.

Environ 95% des équipements qui sont vendus dans les magasins de sport sont des vêtements de flottaison individuels. On retrouve surtout les gilets de sauvetage dans les embarcations commerciales, comme les bateaux de croisière et les traversiers. 

Comment les différencier?

La seule façon de faire la différence entre les deux, c’est de lire l’étiquette à l’intérieur, qui mentionnera s’il s’agit d’un gilet de sauvetage ou d’un vêtement de flottaison individuel. 

On remarque aussi que le rembourrage sur le côté du gilet de sauvetage est en général beaucoup plus épais. 

Pour vous protéger, portez-le!

Le plus grand problème avec ces équipements provient surtout de l’utilisation qu’on en fait. Plusieurs personnes s’assoient sur leur VFI plutôt que de le porter dans une embarcation! Si vous tombez à l’eau et que votre gilet s’envole au vent, il est très difficile de nager pour aller le chercher, puis de l’enfiler dans l’eau. Autrefois, on ne trouvait que des gilets de sauvetage, mais les gens les trouvaient inconfortables et incommodants, alors on a inventé les VFI, qui sont plus minces, plus légers et moins chauds.

Quelle couleur choisir?

Pour être approuvés par le ministère des Transports, les gilets et les VFI devaient autrefois être jaunes, oranges ou rouges. Mais vu que certaines personnes ne les portaient parce qu’elles les trouvaient peu esthétiques, on a assoupli les standards et permis d’autres couleurs plus à la mode afin d’inciter les gens à les porter. Toutefois, je vous conseille de choisir un équipement d’une couleur voyante afin que l’on vous repère de loin. Une couleur foncée ou le blanc se confondent avec leur environnement et on ne vous verra pas bien de loin. De plus, le jaune, le rouge et l’orange sont des couleurs associées à l’urgence.

Informations à l’intérieur

À l’intérieur de la veste ou du VFI, vous trouverez des informations imprimées (si vous voulez en acheter un d’occasion et que l’écriture n’est plus lisible, ne l’achetez pas). On y mentionne le type d’équipement, la grandeur et le poids qu’il soutient. Il doit comporter la mention qu’il est approuvé par le ministère des Transports ou une autre instance gouvernementale, un peu comme les bancs d’auto pour bébés.

Inspection annuelle

Pour vous assurer que vous et votre famille êtes bien protégés, procédez à l’inspection de votre équipement au début de chaque saison :

  • Est-ce que les attaches fonctionnent bien?
  • Est-ce que les coutures sont intactes?
  • Est-ce que le tissu est encore solide?
  • Est-ce qu’on peut lire l’écriture à l’intérieur?
  • Si vos enfants ont grandi, assurez-vous que l’équipement est encore adapté à leur taille et à leur poids. Il doit correspondre au bon poids au début de la saison et tout au long de celle-ci.

Si l’équipement est abîmé, il faut le détruire et le mettre à la poubelle, comme on le ferait pour un banc d’auto pour bébés.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’écrire! Vous pouvez aussi visionner mes capsules vidéo sur ma page Facebook pour voir la bonne façon de le porter.

 

 

Comment choisir la bonne veste!

Posted by Karen Sampson on Monday, May 25, 2020

Références;

Gilets de sauvetage et vêtements de flottaison individuels (VFI)

wearalifejacket.com

Transport Canada

 

Karen Sampson


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *